2e partie : Amélioration du rendu sonore en insérant des effets de lecture (effets play-back)

Depuis la version 2004 en activant l'Human Playback il n'est plus nécessaire de programmer soi-même les effets de lecture. Cette partie s'adresse donc essentiellement à ceux qui possèdent une version plus ancienne ou qui ne seraient pas satisfaits de l'interprétation que donne l'Human Playback. Pour éviter la redondance des effets il faut désactiver l'option (versions 2004 et suivantes). Pour ce faire régler le style Human Playback sur "aucun" (voir la configuration des paramètres de lecture.)


1) L'outil articulation
(permet de modifier le rendu de notes isolées)

Ouvrir un nouveau document et saisir les notes du petit exemple ci contre :

Sélectionner l'outil Articulation. Entourer les croches de la 1ère mesure d'un rectangle de sélection. Cliquer, la boîte de dialogue Appliquer une articulation apparaît
Cliquer sur Sélection pour faire apparaître la boîte de dialogue Sélection d'articulation
Vérifier que le signe sélectionné est le point. Cliquer sur Editer pour faire apparaître la boîte de dialogue Créateur d'articulation

Dans Effet de lecture choisir Changer la durée et mettre 30% pour la première valeur de note. S'il s'agit d'un accord cette valeur concerne la note la plus haute de l'accord. L'autre valeur concerne la note la plus basse.
Les autres options :
Changer l'attaque
: change le moment de l'attaque de la note dans l'accord. Cela permet de paramétrer un effet d'arpège.
En mettant une valeur négative, l'accord sera attaqué avant le temps. Par exemple –256 arpégera l'accord en démarrant une double-croche avant le temps.(Attention, cela fonctionne partout sauf au premier temps de la première mesure du morceau).
Change la velocité : modifie l'intensité avec laquelle la note est jouée.

Cliquer sur Ok et démarrer la lecture. (appuyer sur la barre d'espacement puis clic dans la 1ère mesure. Pour arrêter, clic sur la page).



2) L'outil expression
(permet de modifier le rendu global d'un passage)

Contrairement à l'outil articulation qui n'affecte que la note, l'outil expression affecte toutes les notes qui suivent. Il permet d'agir sur une portée individuelle ou sur une sélection de portées. Il permet également de faire entendre des changements en continu comme le crescendo, diminuendo, accelerando, ralentando.)

a) Créer un crescendo accompagné d'un effet playback avec Finale

Lorsque l'on insére le signe pp avec l'outil Expression, Finale affecte un effet playback à cette indication de nuance. Il s'agit d'un effet préprogrammé dans le document par défaut. Il est également de possible de créer un crescendo ou diminuendo avec ce même outil ou encore un rallentando ou accellerando. L'exemple suivant crée un crescendo. Pour un accelerando changer simplement l'effet Vélocité en effet Tempo. Pour un effet de tiré de corde de guitare utiliser l'effet Molette de pitch. Commencer par saisir la partition ci-dessous ou utiliser une partition existante.
(Cliquer sur la partition pour écouter l'exemple)

Pour obtenir l'indication cresc. cliquer sur la note ré avec l'outil expression (mf). Une 1ère boîte de dialogue s'affiche. Cliquer sur le bouton Créer...



Après avoir configuré la police de caractère (bouton Texte) et rentré l'expression cresc. , cliquer sur l'onglet Paramètres de lecture. Dans la zone de saisie Type choisir l'effet Velocité.
Le paramètre vélocité représente l'intensité avec laquelle une note est frappée (vitesse d'enfoncement de la touche du clavier MIDI)
Cliquer sur Forme exécutable n° puis sur le bouton Sélect...

Dans cette 3e boite de dialogue sélectionner un trait oblique montant et cliquer sur éditer. Une 4e boîte de dialogue apparaît. Cliquer sur le bouton N° de forme, pour enfin accéder à la fenêtre dessin :
Dans le menu Créateur de forme /Afficher sélectionner Grille et Origine

.

En bas du même menu cliquer sur Règles et grille. Dans cette 6e fenêtre régler l'unité de mesure sur Croches et régler les repères horizontaux à 2 (c.a.d. l'équivalent d'une noire). Cliquer sur O.K.

Nous voilà de retour dans la fenêtre précédente. Avec l'outil flèche cliquer sur le trait et un petit rectangle apparaît qui permet d'ajuster le trait. L'abscisse représente la durée ( Dans l'exemple le crescendo se poursuit sur 5 noires). L'ordonnée représente l'intensité de l'effet. Cliquer sur O.K.

Nous sommes de retour dans la boîte de dialogue Sélection de forme exécutable. Mettre le paramètre Echelle de niveau sur 8 : 1 pour donner un effet important à votre crescendo.
Pour un effet moins prononcé on peut diminuer cette valeur en 4 : 1 par exemple.
De même, plutôt que de modifier le dessin on peut pour augmenter ou diminuer la durée de l'effet, modifier le paramètre Echelle temporelle. Par exemple pour que l'effet se prolonge sur 7 noires taper 7 : 5
Nous avons terminé. Pour revenir à la partition sans devoir refermer une à une chaque fenêtre ouverte (cela peut aller jusqu'à 7 fenêtres empilées ! voir ci-dessous) appuyer sur la touche Ctrl tout en cliquant sur le bouton O.K. (Cela marche également pour d'autres boîtes de dialogue de Finale)

Il serait très fastidieux de refaire ces opérations pour chaque fichier. Une solution est de sauvegarder cette bibliothèque ainsi enrichie de votre crescendo. Dans le menu Fichier cliquer sur Enregistrer une bibliothèque et sélectionner Expressions texte.

Finale demande un nom pour le fichier. Prendre soin de le placer à un endroit où on le retrouverez facilement (par exemple dans le dossier documents personnels/musique/bibliothèques-perso.)
Pour retrouver cette même expression dans un autre document simplement ouvrir le fichier créé, avec le menu Ouvrir une bibliothéque
Pour créer un decrescendo, procéder de la même manière en utilisant un trait oblique descendant.
La même technique s'applique également au rallentando ou accellerando avec Tempo comme type d'effet playback.



b) Paramétrer un tempo

Nous allons utiliser le même dessin (shape) que précédemment avec cette fois-ci un effet de changement de tempo
Avec l'outil Expression (mf) cliquer dans la mesure 1 Choisir l'expression préprogrammée accel.
Cliquer sur Editer
Paramètres de lecture
Type : Tempo
Forme exécutable Sélectionner le dessin réalisé précédemment
Ctrl Ok



c) Paramétrer un mordant

Avec l'outil Expression (mf) cliquer sur une note
Créer : taper m et changer la police en maestro taille 24
Paramètres de lecture:
Type : Transposition ;
Forme exécutable
Cliquer successivement sur Select.. ; Créer ; N° de forme; Créer
Menu Créateur de forme/ Afficher : cocher Grille
Règles et grille/Unité de mesure choisir croches : 1 marque par croche
Prendre l'outil ligne brisée et reproduire ceci : (Il convient d'être le plus précis possible c'est pourquoi il est vivement conseillé de passer l'affichage à 800%.)

Ok

Echelle temporelle 1:4 (1 graduation vaut une triple croche)
Echelle de niveau 2:1 (1 graduation vaut 2 demi-tons: Pour un demi-ton choisir 1:1)
Ctrl Ok pour refermer les boîtes de dialogue.
Il faut maintenant indiquer à Finale que les notes doivent être rejouées. Pour cela
Cliquer sur la même note ; sélectionner le mordant et cliquer sur le bouton Dupliquer
Remplacer le signe mordant (m) par l'expression Dans la fenêtre Texte/Fontes choisir ; Style : masqué
(versions précédentes de Finale cocher la case Ne pas imprimer le texte entre )
Type : Réappuyer les touches
OK



d) Paramétrer un trille

Pour créer un trille, dupliquer le mordant créé. Remplacer le signe du mordant par le tr Alt 0217 (PC) Maj/Opt+y (MAC)

Pour que le trille soit attaqué par la note supérieure, inverser le dessin dans la boîte de dialogue Créateur de forme à l'aide des outils flêche et main. OK
Régler compte de reprises sur 3 (Répétition sur Mac) pour un trille d'une durée d'une noire, 7 pour une blanche.
Il reste à rajouter le symbole masqué () voir ci-dessus) en ajustant les mêmes paramètres pour que les notes soient redéclenchées
OK

Pour le tiré de corde des guitaristes il faut prendre l'effet Molette de pitch. Pour que l'effet soit perceptible il y a lieu d'augmenter considérablement l'Echelle de niveau. Attention selon le logiciel utilisé pour lire le fichier MIDI exporté, l'effet de playback du pitch peut varier considérablement.
Ne pas désespérer si cela ne fonctionne pas tout de suite. Le mieux à faire est de partir d'une expression existante comme l'accel. (sélectionner puis cliquer sur Dupliquer) et de faire des essais en changeant un à un les paramètres concernés.



e) Créer un "Tacet 1"

(Certains instruments ne jouent qu'à la deuxième reprise.)

Cliquer sur l'exemple pour l'écouter

Comme l'utilisation de l'effet Vélocité est influencée par les nuances placées dans la partition nous allons préférer l'utilisation du contrôleur n°7 : le volume. Pour manipuler ce paramètre il est essentiel de prendre en compte le fait que les données de volume s'appliquent à tous les instruments utilisant un canal MIDI donné. Il faut donc affecter un canal MIDI différent aux instruments auxquels nous voulons appliquer le Tacet. (Pour la manipulation revoir chapitre 1 / Liste des Instruments.) D'autre part, une fois le volume modifié, pour retrouver le volume initial il est indispensable de remettre une expression commandant le volume. Faute de quoi le canal sera muet jusqu'à la prochaine mise hors puis sous tension de la carte son.

Cliquer sur la première mesure du passage concerné. (outil mf) Vérifier que expression de mesure est cochée en bas de la boîte de dialogue. Créer l'expression Tacet 1. Cliquer sur l'onglet Paramètres de lecture. Dans la zone de saisie Type choisir Contrôleur. Dans la liste déroulante choisir Volume (n°7). Mettre la valeur à 0 et cochez la case Ne lire qu'au passage : mettre 1
OK

Dans la fenêtre Assignation d'expression de mesure qui apparaît, cocher Liste de Portée Créer une nouvelle liste (Liste de portée 1) pour affecter l'expression aux instruments concernés (ici flûte, clarinette)
OK

Pour que cela marche à coup sûr nous allons initialiser le volume des autres instruments en le mettant à sa valeur maximale. Cliquer à nouveau sur la première mesure du passage concerné. Dupliquer l'expression "Tacet 1" créée précédemment.
Cliquer sur Editer . Remplacer le terme "Tacet 1" par "Tutti". Masquer cette expression (voir page précédente). Cliquer sur l'onglet Paramètres de lecture. Mettre la valeur à 127
OK
Créer une Liste de portée 2 pour affecter cette expression aux instruments non concernés par le Tacet (hautbois, basson).
OK

Cliquer une dernière fois sur la première mesure du passage concerné. Dupliquer l'expression " Tutti" créée précédemment. Remplacer dans la nouvelle expression le terme par "Jouer". Cliquer sur l'onglet Paramètres de lecture. Mettre la valeur à 127 et cochez la case Ne lire qu'au passage : mettre 2
Utiliser la Liste de portée 1 (créée pour l'expression "Tacet 1").

Voir aussi L'outil Reprises



3) L'outil MIDI

Finale propose un petit outil pour ajuster finement des paramètres MIDI comme

N'importe quel séquenceur permettra de travailler plus souplement ces paramètres. L'outil MIDI servira donc plutôt à intervenir ponctuellement sur un élément.

Une utilisation fréquente : faire ressortir l'une après l'autre, chacune des parties d'une pièce vocale pour le travail individuel.

Nous pourrions utiliser une méthode analogue à celle du Tacet 1 . Une manipulation plus rapide est possible en jouant sur les vélocités. A noter que les indications de nuances influencent le comportement de la lecture. Si cela se révèle gênant, on peut supprimer globalement toutes ces indications. Pour cela sélectionner l'outil Filtre. Ctrl A pour tout sélectionner. Cliquer sur le menu Filtre. Sélectionner Effacer des éléments Cocher mesure et choisir expressions de mesure OK puis cocher notes et choisir expressions de notes. OK

Sélectionner l'outil MIDI . Si ce n'est déjà fait Finale vous invite à désactiver l'human playback. (Voir chapitre précédant)

Cliquer en marge de la portée à modifier. Dans le menu Outil MIDI cocher Éditer les vélocités.

Dans le menu Outil MIDI, cliquer sur Modifications proportionnelles

Ajuster la valeur à 200% pour que les notes de cette portée soient jouées proportionnellement 2 fois plus fort.
Vérifier l'effet en lançant la lecture.
Si le résultat n'est pas probant diminuer la vélocité des autres voix en appliquant le même procédé. (par exemple 50%)
Vous pouvez maintenant exporter ce fichier au format audio aiff sur Mac, wav sur PC pour le graver ultérieurement. (par exemple ma-joie_soprane.wav).

Pour les autres parties, appuyer sur Ctrl Z pour annuler les changements et revenir aux données initiales de vélocité..
Refaire la manipulation pour créer ma-joie_alto.wav, etc.
Vous pouvez à présent avec votre logiciel de gravure créer un Cd audio contenant les 4 plages pour le distribuer à votre chorale.

Il est également possible d'éditer les paramètres MIDI note par note.
Passer en Mode défilement et se positionner sur la première mesure concernée. Choisir le paramètre MIDI à éditer
Double-cliquer sur la partition. Une fenêtre apparaît dans la partie supérieure de l'écran. Les données MIDI sont indiquées de façon graphique. Utiliser l'ascenseur vertical de la fenêtre inférieure pour faire apparaître les poignées de sélection de la partie souhaitée. Sélectionner dans la fenêtre supérieure ou inférieure les notes à éditer en les entourant d'un rectangle de sélection. Pour des notes isolées cliquer sur les poignées de sélection (fenêtre inférieure) ou sur les données (fenêtre supérieure) en maintenant la touche majuscule enfoncée.

 

Cette procédure comme celle décrite précédemment s'applique également pour n'importe quel paramètre MIDI lié à un canal MIDI, comme par exemple le volume, le panoramique, l'effet de pédale etc. et de façon générale à tous les paramètres MIDI, y compris un changement de timbre dans une partie instrumentale donnée.

Elle peut souvent remplacer avantageusement la création avec l'outil mf d'expressions masquées. (Voir § sur l'outil expression)

Pour refermer la fenêtre supérieure cliquer avec le bouton droit de la souris.

Les différents autres sous-menus