Baccalauréat SMS - Sujets de Biologie Humaine

Session 2007 Antilles-Guyane

(10 points)

Corrigé

Antigène Rhésus et incompatibilité fœto-maternelle

1. Les organes de l’immunité   (1,5 point)

Le document 1 représente les organes du système lymphoïde.

1.1 Reporter sur la copie les noms des éléments repérés par les numéros 1 à 7. Préciser pour chacun d’eux si ce sont des organes lymphoïdes primaires ou secondaires.

1.2 Donner les rôles des organes lymphoïdes primaires et secondaires.

2. Les anticorps   (3 points)

On parle d’incompatibilité fœto-maternelle lorsqu’une mère Rhésus négatif (Rh-) porte un fœtus Rhésus positif (Rh+). Lors de l’accouchement, des hématies fœtales peuvent passer dans le sang de la mère et provoquer la synthèse d’anticorps anti-Rhésus. Lors d’une grossesse ultérieure, si l’enfant est de nouveau Rh+, les anticorps franchiront la barrière placentaire et détruiront les hématies fœtales. C’est la maladie hémolytique du nouveau-né.

2.1 Compte tenu des réactions observées, indiquer ce que représentent dans ce cas, pour l’organisme maternel, les hématies fœtales Rh+. Justifier succinctement.

2.2 Préciser le type d’immunité impliquée dans l’incompatibilité foeto-maternelle. Justifier la réponse.

2.3 Indiquer la nature biochimique des anticorps.

2.4 Les conditions nécessaires à la synthèse des anticorps sont recherchées expérimentalement chez la souris.

2.4.1 L’irradiation détruit en priorité les cellules à multiplication rapide. Nommer les cellules particulièrement touchées par l’irradiation.
2.4.2 Analyser l’expérience présentée dans le document 2. En déduire quels sont les organes nécessaires à la production d’anticorps.
2.4.3 A l’aide des connaissances sur le sujet, expliquer comment chacun de ces organes intervient dans la production d’anticorps.

2.5 Quelques jours après un accouchement pendant lequel du sang fœtal Rh+ est passé dans la circulation maternelle d’une femme Rh–, la rate contient des lymphocytes mais aussi les cellules qui en dérivent. Ces dernières sont représentées sur le document 3.

2.5.1 Annoter et titrer le document 3 (titre et légendes à porter sur la copie).
2.5.2 Indiquer quel organite particulièrement abondant dans la cellule du document 3 permet de penser que cette cellule est à l’origine de la synthèse des anticorps. Justifier succinctement la réponse.

3. Le système du complément   (1,5 point)

Lors de la maladie hémolytique du nouveau-né, le système du complément participe à la destruction des globules rouges du fœtus.
Les expériences du document 4 permettent de montrer quelles sont les conditions requises pour cette hémolyse.

3.1 Expliquer le mécanisme de l’agglutination.

3.2 Analyser ces expériences et conclure sur le mécanisme de destruction des globules rouges dans la maladie hémolytique du nouveau né.

4. La détermination du groupe Rhésus   (4 points)

L’allèle déterminant le phénotype Rhésus positif code la mise en place d’un antigène (glycoprotéine) membranaire appelé antigène Rh ou antigène D.

4.1 Le document 5 résume les étapes de la synthèse d’une protéine.

4.1.1 Reporter sur la copie le nom des éléments 1 à 6 du document 5.
4.1.2 Nommer et définir les deux grandes étapes de la synthèse des protéines apparaissant sur ce document.

4.2 Le brin transcrit d’une portion de l’allèle déterminant le phénotype Rh+ est représenté ci-dessous.

Sens de lecture ------>
                        T T A C A A T G C A A A T G G C C A

A l’aide du document 6, écrire la séquence du peptide obtenu à partir de cette portion de gène en précisant les étapes et la démarche suivie.

4.3 L’arbre généalogique présenté ci-dessous est celui d’une famille chez laquelle a été observé un cas de maladie hémolytique du nouveau-né.
L’ordre de naissance des enfants de la 2ème génération est donné par les numéros 1, 2, 3 et 4.
Le groupe Rhésus est sous la dépendance d’un couple d’allèles situés sur la paire de chromosomes n°1. Il existe un allèle D qui détermine la mise en place de l’antigène Rh et un allèle d qui ne détermine la mise en place d’aucun antigène.

4.3.1 Définir les termes « gène » et « allèle ».
4.3.2 Donner le génotype des parents et des différents enfants. Justifier.
4.3.3 Un des enfants a présenté la maladie hémolytique du nouveau-né à la naissance. Indiquer lequel. Justifier.

4.4    Le couple I1 et I2 attend un quatrième enfant. Quelle est la probabilité, pour cet enfant, d’être atteint de la maladie à la naissance ? Justifier à l’aide d’un échiquier de croisement.